Poulehouse c’est fini !

Voilà on a tout essayé pour sauver le projet avec notamment une offre de reprise, mais l’ultime décision est tombée et nous ne pourrons plus continuer l’activité dès la fin du mois de janvier 2022.
Pour ceux qui ont raté les épisodes précédents, nous avions reçu un coup fatal en octobre par un grand acteur de la filière qui nous a volontairement et illégalement bloqué et a ainsi fait échouer notre levée de fond.
Les trois derniers mois n’ont été qu’une longue glissade vers cette inéluctable issue.

Et pourtant…

Pourtant Poulehouse a su convaincre des dizaines de distributeurs, des milliers de magasins, des dizaines de milliers de clients d’acheter des millions d”oeufs qui ne tue par la poule”.
Pourtant Poulehouse a introduit le débat sur la fin de vie des poules pondeuses à 18 mois (pour rappel 50 millions tuées chaque année en France!), sur le broyage des poussins mâles (aussi 50 millions tués chaque année !), sur l’épointage des becs… autant de sujets que la filière ne voulait pas que nous abordions publiquement.
Pourtant des acteurs de premier plan nous ont apporté publiquement leur soutien, des figures du monde associatif, des médias ou de la politique, mais aussi des ONG.
Pourtant nous avons reçu d’innombrables prix, distinctions, reconnaissances…

Alors aujourd’hui c’est un moment particulier pour dire merci à tous ceux qui nous ont aidés à faire bouger les lignes : 
- En premier les éleveurs dont le métier est si dur et qui subissent des contraintes fortes inventées par d’autres…
- Ensuite les enseignes de distribution qui ont su faire de la place dans leur rayon pour un produit atypique et réputé impossible à vendre à ce prix
- Les investisseurs qui ont eu l’audace de nous soutenir (même si nous n’avons pas pu boucler notre levée de 2021).
- La fantastique team Poulehousedont chaque membre a su qu’il oeuvrait pour un projet juste et nécessaire
- Enfin nos consommateurs évidement ! grâce à vous nous avons sauvé des dizaines de milliers de poules d’une mort prématurée, injuste et inutile.

Il paraît que les oiseaux se cachent pour mourir, chez Poulehouse on préfère la lumière et nous vous invitons tous à continuer à demander plus de transparence sur les modes d’élevageet les modes de production à cette filière qui nous a tant détestés et a tant oeuvré à notre chute.

On va terminer en mettant en avant la nouvelle marque lancée par l’un de nos éleveurs qui propose un nouveau mode de production (un peu différent de Poulehouse, mais nettement mieux que tous les autres!) : Pouloulou https://www.sobio.fr/pouloulou-les-oeufs-sans-prise-de-bec/
Longue vie aux poules ! 

L'équipe Poulehouse.